Embarquez pour les calanques de Cassis !

« Qui a vu Paris, s’il n’a pas vu Cassis n’a rien vu « . Si une comparaison entre Paris et Cassis me paraît bien difficile, il est vrai que Cassis et ses calanques ont de quoi vous dépayser et vous offrir un petit coin de paradis que vous n’oublierez pas de sitôt! En tous cas moi j’ai très vite été conquise 🙂

Cassis

En même temps il faudrait être sacrément exigeant pour ne pas lui trouver de charme entre, l’eau turquoise permettant d’observer les petits poissons, le soleil qui était au rendez-vous, un petit port tout mignonnet, des façades colorées, et bien évidemment les fameuses falaises.

Cassis

Pour ce petit week end passé à Cassis, je ne vais pas vous proposer un programme détaillé de mes visites, tout simplement parce que rien n’avait été organisé à la différence de Lyon. Et ça fait un bien fou de papillonner, sans se fixer d’objectifs particuliers.

Cassis

En réalité, la seule chose d’utile que je pourrai vous dire c’est de vous présenter 30 minutes à l’embarcation pour acheter vos tickets pour la visite en bâteaux des calanques. Avant ce délais, ils ne prennent pas les réservations. Et dans la même idée, vérifiez les horaires de départ. Il n’y a qu’une compagnie au départ de Cassis, ce serait donc dommage que vous ratiez votre balade en mer juste pour une question d’horaires ^^

Cassis

Une fois ces petits détails réglés, vous pouvez donc embarquer pour la visite des calanques! La nôtre s’est faite au son de la voix à l’accent bien du Sud du commentateur 🙂 Et c’est parti pour tourner la tête vers les falaises et leurs spécificités d’un côté et de l’autre perdre son regard dans l’eau à perte de vue.

Cassis

Je ne vais pas m’étendre sur la virée dans les calanques, je vous laisse en avoir un petit aperçu avec ces quelques photos. Tout ce que je peux vous dire c’est que ça peut paraître cher au premier abord (entre 16€ et 27€ selon le nombre de calanques), mais vous profiterez d’un cadre paradisiaque sans avoir à franchir bien loin les frontières de la France.

Cassis

Je reconnais que choisir la visite de 8 calanques était aussi une bonne excuse pour prolonger la balade en bateau ^^ Et oui, ça faisait des semaines que je bassinais mon entourage à coup de « je veuuux faire une sortie en bateau! » telle une petite fille capricieuse. J’ai donc enfin pu être bercée par les petites vagues de la méditerranée et manquer de m’endormir tellement c’était agréable. Mais il n’était pas question de perdre une miette de cette petite excursion!

Cassis

Comme je vous le disais, le mouvement du bateau m’ayant tellement apaisée, je me suis vite calquée sur le rythme du Sud (non pas que ça me change réellement de d’habitude ^^) et j’ai apprécié une bonne glace artisanale avant d’entamer sans se presser ma petite déambulation dans les rues de Cassis.

Cassis

Comme j’y suis allée il y a maintenant un mois, on n’a pas été embêtées par le monde et on a pu se comporter pour le coup en bonnes touristes, sans avoir envie de fuir la foule. Et en tant que touristes qui se respectent, on a décidé d’aller manger nos moules frites au port, pour environ 16€, parce qu’on paye aussi le cadre mine de rien, ça vaut quand même bien 5€ de plus. J’ironise, mais les serveurs étaient quand même sympas, le piano bar juste à côté, et l’ambiance tranquille de début de saison bien agréable 🙂

Cassis

Vue depuis la route des Crêtes

Si vous avez le temps, vous pouvez faire des petites randonnées pour rejoindre les criques que vous avaient pu apercevoir en bateau. Ou bien vous pouvez faire comme nous et prendre la voiture pour faire la route des Crêtes qui offre un joli panorama sur Cassis et ses calanques. Le tout en s’arrêtant tous les 10 mètres, histoire d’être sures de ne pas rater le meilleur point de vue ^^

Cassis

Calanque de Figuerolles

Quelques kilomètres plus loin, on est tombées un peu par hasard sur une calanque bien différente : la calanque de Figuerolles. Le décor de cette crique bordée de deux falaises est totalement singulier mais n’en reste pas moins beau.

Cassis

La Ciotat

L’heure du repas étant passée et nos petits (gros?) estomacs criant famine, on a donc rejoint La Ciotat. Après un rapide tour dans cette petite commune, on s’est arrêtées au restaurant « Burger du Sud ». L’espace est tout petit, mais on l’oublie vite quand on jette un coup d’œil à leur carte qui propose des burgers originaux et très appétissants, cuisinés à partir de produits frais. Arrivées à 14h, heure plutôt tardive pour les restaurants en général, l’accueil ne s’en est pas fait ressentir, et nous avons été très bien reçues. On s’est laissées tenter par « l’aveyronnais » à 10 €, « l’italiano » à 8€ et « le miele » à 8€ avec de bonnes chips maison en accompagnement!

De quoi finir ce court séjour dans le Sud sur une bonne note! En parlant de note, je vous laisse en musique avec une chanson adorable de Dalida qui sent bon l’été 🙂

Laisser un commentaire