Prendre de la hauteur au col du Pourtalet

Habituellement, les titres de mes articles sont un véritable casse-tête. Je n’ai jamais été douée durant mes études pour synthétiser en un titre les paragraphes qui allaient suivre dans une dissertation ou autre. Pour le blog, même combat… Mais cette fois-ci, le titre s’est imposé naturellement : « Prendre de la hauteur ».

J’ai pleins d’articles qui sont en attente, pas même commencés à vrai dire, mais simplement des envies, que je n’ai jamais pris le temps d’organiser. Et finalement, plutôt que de me lancer dans la laborieuse tâche du tri de photos, d’informations, portant sur mes derniers séjours ou adresses testées et que je souhaitais vous partager, j’ai d’abord voulu poster ici des photos d’une journée à la montagne, dans les Pyrénées Atlantiques, au Col du Pourtalet.

Respirer et apprécier

Ces photos, j’ai pris beaucoup de plaisir à les prendre. Toute la journée, j’ai été émerveillée du cadre dans lequel je me trouvais. Je le connaissais déjà ce cadre, y ayant fait plusieurs pique-niques et promenades avec ma famille plus jeune. Mais ça faisait des années, 4 ans exactement, que je ne trouvais plus le temps de retourner à la montagne lors de mes courts séjours dans ma région natale. Pourtant, l’envie était présente. Cet été, j’ai enfin réussi à passer quelques heures à la montagne.

Et j’ai pris de la hauteur. Pris de la hauteur à plusieurs mètres d’altitude grâce à ma petite Ford K qui a bien voulu tenir le trajet et nous conduire à cet endroit (j’avoue avoir eu quelques doutes en ses capacités ^^). Mais aussi pris de la hauteur d’une façon plus abstraite et personnelle. Cette journée-là, j’ai laissé de côté mes préoccupations quotidiennes, mes inquiétudes. À cet instant-là, elles n’accaparaient pas toute mon attention, toute mon énergie.

J’appréciais simplement la beauté de la montagne, de ces fleurs qui formaient un tapis, de cette petite chèvre craintive qui grimpait sur un rocher, de l’eau froide du ruisseau, de cette verdure. Je vous laisse donc tout simplement découvrir quels paysages nous ont accompagné tout au long de cette journée, en espérant que vous ressentiez ce même apaisement que j’ai ressenti sur place.

Ps: Si le fait de revoir ces photos a réussi à me « tranquilliser » le temps de la publication de cet article, tout a été ruiné par mon/ma voisin/ne du dessus, qui a décidé de taper sur je ne sais trop quoi, je ne sais trop pour quelle raison, avec je ne sais trop quoi, pour je ne sais trop combien de temps, à partir de minuit.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et si vous avez du mal à accepter la rentrée et l’arrivée de l’automne, je vous laisse vous replonger dans mon ancien article Et si on se mettait en mode cocooning avec les jolies photos automnales trouvées sur Pinterest.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.