Lyon, de Croix Rousse au Parc de la tête d’or

Je reviens vers vous avec la dernière journée de notre séjour lyonnais au cours de laquelle on va progressivement quitter la ville. Cette journée débute avec la visite du quartier de la Croix Rousse, particulièrement singulier de par ses allures de « village ». Le dépaysement se poursuivra ensuite avec une ballade dans le poumon vert de Lyon: le Parc de la Tête d’Or.

Ce jour-là, on a oublié que l’on était des touristes pour se fondre davantage dans la masse et apprécier la vie comme de vrais lyonnais. Quoi de mieux pour cela que de se lever un dimanche matin pour aller acheter son pain, en tant que bons français que nous sommes, puis aller d’étal en étal dans le marché de la place de la Croix Rousse. Un pique-nique au Parc de la tête d’Or étant en prévision pour la suite, c’était le lieu idéal pour s’acheter de bons produits frais. Autour de la place, on avait repéré une petite boutique vendant des gourmandises à base de pralines, « Le Goûter », de Sébastien Bouillet. Et voilà, après avoir longuement hésiter devant leur vitrine et toutes leurs pâtisseries qui nous faisaient de l’œil et nous empêcher de faire un choix, on a réussi à se mettre d’accord sur la Tra’Bouille (un article arrive bientôt pour vous mettre l’eau à la bouche ^^).

croix rousse

Nos courses matinales terminées, on pouvait continuer tranquillement notre promenade dans le quartier. Je ne vais pas vous proposer un programme détaillé de la Croix-Rousse. J’ai préféré me laisser guider par l’ambiance reposante de « village », où les petits commerces abondent au milieu de ces hauts bâtiments de la « colline qui travaille », autrefois berceau de l’industrie de la soie.

Il y a quand même une particularité dans ce quartier, qui se fait sentir physiquement au cours de la visite ^^ Pour accéder au plateau de la Croix Rousse (4ème arrondissement), il nous a fallu remonter les fameuses montées de la Croix Rousse (Montée de la Grand’Côte, Montée Saint Sébastien, Montée des Carmélites) depuis le 1er arrondissement, et qui sont pour certaines assez abruptes.

croix rousse

Le mur des Canuts

Une fois que vous aurez atteint le plateau, il y a quand même un lieu incontournable, qui représente justement ce mode de vie propre à la Croix-Rousse: le mur des Canuts, qui se trouve 36 Boulevard des Canuts. Il faut un peu s’enfoncer dans le quartier résidentiel pour y accéder, mais le déplacement vaut le coup. On se retrouve en effet face à la plus grande fresque d’Europe où chacun de ses 1200 m2 a été intelligemment mis en valeur grâce à une perspective qui donne vie à cette représentation fidèle du quartier.

croix rousse

Le mur des Canuts

Comme vous pouvez le voir, ce n’est pas parce qu’ils ont couverts autant de surface que les détails ont été négligés, bien au contraire. Même l’ombre des pigeons y est représentée ^^

Croix rousse

Le mur des Canuts

Les artistes ont également fait la part belle au patrimoine lyonnais grâce à des clins d’œil aux guignols, ou encore aux métiers de la soierie.

Petit plus : des pancartes explicatives illustrées de photos nous donnent un aperçu de l’évolution de la fresque qui a été révisée 3 fois.

croix rousse

Le mur des Canuts

Voilà pour le mur. Concernant le reste de la visite, on a été jusqu’au gros caillou de Lyon, toujours dans le quartier de la Croix Rousse. Il est notamment connu car sa situation offrirait une des plus belles vues sur Lyon. Personnellement, j’ai été un peu déçue. Je trouve que l’on a un aussi beau aperçu depuis la place Bellevue, où se distinguent également la Part-Dieu, le quartier des affaires.

Parc de la tête d'or

Notre ventre a annoncé la fin de la visite de la Croix Rousse pour rejoindre le Parc de la Tête d’Or et y pique-niquer! Mais là, notre petit programme pour le reste de la journée allait être mis à mal. Notre repas en plein air s’est en effet rapidement transformé en repas confiné dans notre voiture, la faute aux fortes averses qui nous ont fait rebroussé chemin.

Mais je voulais absolument voir ce parc. Le parapluie aura donc été notre allié pour le restant de la journée, puisque l’on n’a pas pu profiter d’une accalmie.

Parc de le Tête d'Or

Jardin botanique – Parc de la Tête d’Or

Les animaux du zoo gratuit se trouvant dans ce parc n’avaient pas l’air ravi par ce temps maussade, et se cachaient à l’abris. On a rapidement fait de même. Le jardin botanique nous a en effet servi de refuge. Et bien qu’il y a fasse particulièrement humide à l’intérieur pour s’adapter aux plantes qu’elles abritent, ces serres étaient bien plus agréables que n’importe quel autre coin du parc à ce moment-là.

Parc de la tête d'or

Jardin botanique – Parc de la Tête d’Or

Ce ne serait donc pas cette fois-ci que nous allions profiter des 105 hectares du parc, et de ses belles couleurs apportées par les nombreux parterres de fleurs et la roseraie. Non, ce jour-là le l’immense lac du parc se remplissait avec cette pluie qui ne voulait s’arrêter de tomber.

Parc de le Tête d'Or

Jardin botanique – Parc de la Tête d’Or

Parc de la tête d'or

Parc aux daims – Parc de la Tête d’Or

Si d’ordinaire le parc a son lot de restaurants, buvettes, ou crêperies, ils étaient tous fermés. Adieu le bon chocolat chaud qui aurait pourtant été le bienvenu ^^

Parc de la tête d'or

Parc de la Tête d’Or

Finalement, les seuls qui s’accommodaient plutôt bien du temps, c’était les canards, qui étaient alors les seuls à s’aventurer sur le lac. Ils n’étaient pas embêtés par les barques et bateaux électriques.

Parc de la tête d'or

Lac – Parc de la tête d’Or

Malgré le temps, je ne regrette quand même pas cette demie-journée passée au parc pour achever notre séjour à Lyon. Si vous y allez, je vous souhaite bien évidemment d’avoir un temps un peu plus clément ^^

Dans un sens, cette pluie aura rendu le départ plus facile que si l’on avait du mettre un terme à une belle journée où l’on aurait été allongées dans les immenses pelouses du parc!

J’espère que ces articles sur Lyon vous auront plu et vous auront donné envie de vous y rendre à votre tour 🙂

Et si vous avez manqués les premiers articles, c’est par ici:

Lienhttp://laurie-ginale.com/visite-lyon-presquile/

 

Lien

http://laurie-ginale.com/vieux-lyon/

 

Un petit creux? Ça se passe par là:

Lienhttp://laurie-ginale.com/restaurants-lyon/

Laisser un commentaire