Ces petites choses là #4

La semaine dernière, j’ai aimé…

… cette photo sur Pinterest. Parce que cette année j’accueille l’automne avec plaisir. Peut-être parce que l’on peut encore profiter de belles journées, tout en sentant cette nouvelle saison s’installer. J’ai hâte de voir la belle coloration des feuilles. Depuis que je suis à Montpellier, c’est quelque chose qui me manquait, ce dégradé de rouge, orange, vert, des arbres. Il faut dire que même si c’est une ville verte, il n’y a pas la même végétation que dans le Sud-Ouest. Mais maintenant que je connais un peu mieux, je pense avoir découvert des parcs où je pourrai retrouver ces paysages 🙂 En attendant, j’admire les photos du Canada, et d’Amsterdam qui défilent sur mon instagram.

 

La semaine dernière, j’étais ravie…

 

… de découvrir les nouveaux résidents du Marché du Lez : La Maison Pernoise et Marguerite Flower Truck. D’abord, il y a le lieu, le bâtiment en lui-même qui est très beau. Et puis l’intérieur qui a été aménagé avec soin. Concernant la Maison Pernoise, c’est sans grande surprise vu que son domaine, c’est la décoration. Et pour Marguerite, disons que c’est le genre de fleuriste qui me fait aimer les fleurs. Je ne suis pas du tout émerveillée devant les fleuristes plus classiques, qui ont des tonnes et des tonnes de fleurs aux couleurs criardes. Mais là, l’harmonie des couleurs et des fleurs sont parfaites. Je ne vous en dit pas plus, j’ai profité de ce samedi pluvieux pour m’y rendre et prendre quelques photos pour vous faire découvrir les lieux dans de prochains articles 🙂

La semaine dernière, je me suis plongée dans une ambiance que j’aime tant …

… celle d’Halloween. Et oui le mois d’Octobre va de paire avec cette fête que j’apprécie presque autant que Noël. Alors comme pour Noël, je n’attends pas le jour J pour profiter de l’univers de cette fête. Tout le mois d’Octobre sera prétexte à écouter cette Playlist que je vous ai préparée avec des musiques de films emblématiques de l’épouvante, mais aussi des musiques de composition reflétant si bien cette angoisse que l’on peut ressentir dans ce genre de cinéma. Je vous laisse la découvrir.

Laisser un commentaire