Prendre son temps au Peyrou

Le Peyrou, c’est le jardin que je n’ai pas. Vivant en appartement, qui plus est sans balcon (oui je sais c’est dur), j’ai fait de cette promenade l’endroit où j’aime me rendre pour me détendre et prendre l’air. Vivre en ville, c’est super, c’est vivant, on a tout à proximité. Et il faut dire qu’à Montpellier, c’est vraiment très agréable. Mais ayant vécu dans une maison avec un grand jardin jusque là, il fallait que je m’approprie un endroit pour pouvoir profiter en extérieur. Or, il se trouve que le Peyrou se situe justement à 5 minutes de chez moi. C’était donc une évidence. D’autant plus que la vue panoramique offre cette sensation de respirer. On ne se sent pas oppressé au milieu de bâtiments, alors même que l’on se trouve juste à côté de l’Écusson.

Pour la petite histoire, je cherchais à déménager il y a quelques semaines, et l’un des critères PRIMORDIAUX de ma recherche d’appartement, c’était le fait qu’il devait se trouver à proximité du Peyrou. Ce critère a pu heureusement être coché pour mon futur chez moi 🙂

Peyrou

Peyrou

Peyrou

Donc au-delà de mon obsession à me trouver proche de cette place, vous savez simplement qu’il s’agit d’une place. Oui mais pas n’importe quelle place! Une place royale s’il vous plaît 😉 C’est sur cette esplanade que le Roi Soleil a décidé d’ériger une statue le représentant, le bras tendu vers l’Espagne.

Mais là j’ai directement commencé par vous présenter la « pièce maîtresse » de ce lieu. Il faut que je vous la présente de façon un peu plus ordonnée (ce qui n’est pas chose aisée pour moi). Alors voilà, on se trouve au niveau de l’Arc de Triomphe de Montpellier, la rue Foch dans le dos, et l’entrée de la promenade face à nous. On aperçoit les grilles ornées de trophées militaires et de part et d’autre du portail les sculptures des « enfants au lion ».

Peyrou

On passe l’entrée, et l’on se trouve sur la première des trois terrasses de la promenade. Face à nous, en son centre, il y a la fameuse statue de Louis XIV, et de chaque côté des parterres d’herbe et des bancs ombragés grâce aux allées de platanes.

Derrière cette statue se dresse le monumental château d’o rappelant les temples antiques. Il cache l’aqueduc Saint-Clément qui s’étend sur 14 km. Depuis le château d’o, on peut profiter d’un panorama à 180°.

Peyrou

PeyrouPeyrou

Une fois que l’on est descendu de cette première terrasse, on peut profiter de deux bassins bordés de verdure. Et croyez-moi, l’été c’est quasiment vital pour moi de m’installer autour de ces bassins pour y chercher désespérément l’air et la fraîcheur du soir. Oui parce que vivre dans un vieil immeuble de Montpellier, aussi joli soit-il, sans clim, c’est s’assurer de se ratatiner comme un pruneau déshydraté et dégoulinant. Désolée pour l’image, mais c’est assez représentatif 😉

Ce lieu était notre endroit favori le soir, avec ma sœur, l’été dernier. Notre programme se présentait ainsi : préparation d’un pique nique avec comme maîtres mots « rafraîchissant » et gourmand (ce n’est pas parce qu’il fait chaud qu’il faut se négliger pardi!). Et bien évidemment, pastèque INDISPENSABLE. Un peu de musique, un magazine. Pour le reste, ça consistait à rester affalées sur la couverture dans l’attente de pouvoir rentrer à l’appartement lorsque l’on estimait que c’était à nouveau envisageable. Bon en général, la douche froide qui s’en suivait était sans grand intérêt quelques minutes plus tard.

PeyrouLà je viens de vous donner les détails totalement sans intérêt pour vous de la façon dont le Peyrou me sauve l’été. Au-delà de cet aspect, vous pouvez aussi y trouver votre compte. Je pense ici aux dimanches du Peyrou, organisés… chaque dimanche. Oui cet article est une mine d’informations utiles, 😉

Concrètement, chaque semaine, vous pouvez vous y rendre pour chiner parmi les étales des 40 à 60 antiquaires professionnels, de 7h30 à 14h00. Vous avez déjà pu voir mon attrait pour le vintage dans mon article sur le Marché du Lez. Ici, j’adore regarder les anciens jouets, les beaux bijoux anciens. Vous pouvez aussi trouver des meubles, un large choix de livres aux prix riquiquis, des vieux outils, de la vaisselle, et des habits.

Ce que je préfère, c’est m’y rendre sans but précis, et repartir avec une petite trouvaille 🙂

Si jamais vous repartez les mains vides, autant ne pas avoir fait le déplacement en vain et vous arrêter au food truck qui est là tous les dimanches. De toute façon, c’est plutôt difficile de résister à la tentation quand on voit les montpelliérains attablés, nous offrant à la vue leur burger ou autre plat proposé.

Peyrou

Peyrou

Peyrou

Peyrou

Peyrou

Peyrou

Peyrou

Peyrou

Peyrou

Peyrou

Peyrou

Je vous laisse avec des photos d’un des fameux pique-niques que nous avons fait avec ma sœur au Peyrou l’été dernier. Il est fort probable que vous voyez passer d’autres photos de ce style très prochainement, les températures ne devant pas tarder à devenir très élevées 😉

Peyrou

Peyrou

Peyrou

 

 

 

Laisser un commentaire