L’authenticité lyonnaise dans nos assiettes

Parce que visiter ça creuse l’appétit, il devient vital de se restaurer pour pouvoir tenir le rythme! Si vous avez dans l’idée de dégoter un petit restaurant raffiné qui propose des plats tellement bien travaillés que vous retardez le moment de donner votre premier coup de fourchette, je dois vous dire que vous pouvez passer votre tour cette fois-ci ^^ Ce que je vous propose ici c’est plutôt un repas « à la bonne franquette », dans des lieux où on se sent à l’aise.

Pour vous donner le ton, des assiettes simples et sans chichis, rehaussées par une décoration vintage où l’espace s’organise autour d’un mobilier dépareillé, de motifs vichy et où les murs sont à peine visibles derrière les affiches rétro et divers ustensiles et objets tout droit sortis de l’enfance de nos grands-parents. Le temps s’est donc arrêté dans ces restaurants et bistrots, et la nourriture est à l’image des lieux: traditionnelle, on va à l’essentiel. Pas de fantaisie et découverte culinaire transcendante donc, mais un goût qui est là et qui satisfait amplement nos papilles ^^

Restaurants LyonPicMonkey Collage1

Direction le deuxième arrondissement de Lyon, 2 rue de la Monnaie. Si vous avez oublié ce que c’était que de manger à la cantine, voilà qui devrait vous remémorer certains souvenirs. Mais attention, je ne vous parle de raviver en vous le dégoût pour les plats insipides et tambouilles que l’on nous servait généralement. Non, ici, c’est l’esprit de la cantine qui est présent, et fort heureusement, la nourriture servie aura de quoi vous réconcilier avec le concept gustativement parlant ^^

Restaurants Lyon

Parlons-en justement du menu! Je n’ai été  qu’une fois dans ce bistrot bien évidemment, et pourtant, je vais pouvoir vous présenter 3 plats différents. Oui, je fais partie de ces personnes qui ont du mal à choisir, particulièrement au restaurant. Avouez que c’est quand même extrêmement rare qu’un seul des plats proposés ne vous fassent de l’œil? Alors que ce soit avec ma famille ou mes amis, on a pris l’habitude de s’échanger les assiettes pour pouvoir goûter à l’ensemble des plats, ce qui donne lieu à un joyeux bazar à notre tablée ^^ Mais qu’importe, on évite ainsi la frustration en regardant dans l’assiette du voisin.

Je peux donc vous conseiller deux tartines si vous vous rendez à l’Épicerie:

  • La tartine à la fourme d’Ambert et aux pruneaux à 6,90€
  • La tartine de chèvre au miel à 6,90€

Avec la chèvre-miel, pas de grosse surprise, c’est un classique. En revanche la fourme d’Ambert et pruneaux a ma petite préférence. Les deux aliments se marient très bien, et pour le coup je crois que je n’aurais pas rechigné à manger uniquement cette tartine! Comme vous le voyez, ce sont à peu près les prix que l’on peut retrouver dans ce type d’établissement. Petit bémol pour la salade par conte: il faut payer un supplément de 2,50€, ce que je trouve un peu excessif, et pour le coup, ça manquait un peu au plat.

Si vous souhaitez manger des tartines, ils en proposent des froides et des chaudes, ces dernières étant un peu plus cher. Les prix oscillent entre 4,30€ et 7,10€ la tartine.

Pour le troisième plat, on avait une planchette de charcuterie à 5,90€ qui comprenait des rillettes de campagne, de la rosette, des cornichons, du brie et du pain. Les rillettes étaient vraiment bonnes. Concernant la rosette, de base, je ne suis pas hyper fan. Je préfère largement un bon saucisson bien sec avec très peu de gras. Et il n’y a pas de beurre pour accompagner la rosette. C’est inconcevable non? ^^

Sinon, vous pouvez également commander une planchette de fromage, ou de la soupe.

Restaurants Lyon

Passons au dessert! Vous ne pouvez pas ressortir de ce restaurant sans en déguster un. De toute façon, je vous mets au défi de le faire: quand vous arrivez, les desserts sont exposés sur une étagère et vous font déjà saliver. C’est là que la citation « Life is short, eat dessert first » trouverait tout son sens ^^

Bien sûr vous retrouverez les incontournables cheescakes, tartes au citron meringuée entre autres. Mais cette fois-ci, on a choisi:

  • Une tarte au cassis
  • Une tarte au caramel
  • Un crumble fraise rhubarbe

Toute ces tartes sont à 4,10€ et je dois dire que le crumble l’a emporté: la fraise et la rhubarbe sont vraiment faites pour être associées!

Concernant l’ambiance, c’est plutôt chaleureux et convivial. Peut-être un peu trop selon certaines critiques que j’ai pu lire. En effet, certains clients ont pu regretter le fait que les tables soient très proches. Étant allées manger relativement tard, un fois le rush passé, on a pas eu de problème de proximité. À vous de voir donc si ça pourrait vous gêner ^^

Je relis ce que je viens d’écrire pour vous présenter ce bistrot, et je crois qu’on peut s’accorder sur le fait que je me suis totalement emballée! C’était pourtant mal parti. Quand j’ai commencé l’article, je me demandais si ça valait vraiment la peine que je le rédige parce qu’il y aurait plus d’images que de textes. Il faut croire que je me suis trompée ^^ J’espère que je ne vous ai par perdus, mais la suite devrait être plus rapide.

On se dirige cette fois-ci dans le vieux Lyon. Et la question « où est-ce que l’on mange » avait une réponse toute faite. Il fallait qu’on teste ces fameux bouchons lyonnais. Notre choix c’est donc porté sur le bouchon « Chez Colette », 1 rue du Boeuf.

PicMonkey Collage3

Restaurants Lyon

Je ne connaissais pas du tout le principe des bouchons. Si c’est également votre cas, ce sont en réalité des restaurants à l’ambiance chaleureuse et authentique où vous trouverez au menu de l’andouillette, de la cervelle de Canut, des quenelles de brochet, ou encore du saucisson lyonnais pour ne citer que quelques exemples.

Bon, instinctivement ce n’est pas vraiment le genre que j’affectionne et vers laquelle je dirigerais. Mais comment mieux visiter une ville qu’en prenant part à ses habitudes et traditions? J’arriverai bien à dégoter dans la carte un plat dont le simple intitulé me rebute ^^

On nous avais conseillé de ne pas aller dans les bouchons de la rue Saint-Jean, trop touristiques, mais plutôt rue du Boeuf, et de choisir par exemple le bouchon « Notre maison », 2 rue Gadagne. Le menu étant à 28€, on a rebroussé chemin. Pour des personnes qui apprécient ce type de plats, c’est peut-être pas cher payé, mais comme je vous l’ai dit ce n’est pas vraiment mon cas. On a donc choisi un restaurant moins cher, au hasard dans la rue du Boeuf puisqu’ils proposaient tous le même menu.

Je ne vais pas faire d’éloges de ce restaurant, mais si je vous le présente, c’est pour que vous choisissiez un bouchon lyonnais bien représentatif de la gastronomie lyonnaise. J’ai découvert après coup qu’il existait des labels pour les bouchons lyonnais. Ça peut donc être un bon indicateur concernant la qualité des produits et de la cuisine.

Quoi qu’il en soit on aura quand même mangé des spécialités lyonnaises. Le menu de Chez Colette est à 19,90€ et comprend une assiette de charcuterie, un plat au choix, et en dessert c’est fromage ou dessert du jour, le dessert du jour étant des fraises à la chantilly. Je trouvais toujours trop cher pour ce qui était proposé et j’ai donc pris un plat unique à 12,90€. Je savais qu’un bon salon de thé m’attendait pour la suite, je préférais donc me réserver une petite place ^^

Je n’ai pas eu de regrets, la charcuterie ne faisait pas vraiment maison, et pour le dessert, je trouvais ça un peu limite… Mais je vais arrêter d’être si critique ^^ Comme d’habitude, on a goûté à tous nos plats et j’ai ainsi pu mangé une quenelle de brochet à la lyonnaise (cf photo ci-dessus) que j’ai trouvé bien bonne! C’est bien différent de celle que l’on achète dans le commerce et vraiment goûteux. Le boudin noir aux pommes caramélisées était lui aussi très bon, et point positif me concernant, il n’avait pas de morceaux de gras. Je suis habituée au boudin corrézien dans lequel on trouve de bonnes châtaignes, mais celui-là était tout aussi bon avec sa sauce au vin. Par contre, il fallait chercher les morceaux de pomme… Et le troisième plat était une soupe d’oignons gratinée. Pas de faux pas possible avec elle ^^

Sinon, on est vraiment arrivées au bon horaire pour manger, à 12h, car après il fallait faire la queue pour avoir une table. La décoration de ce bouchon est assez typique, toujours avec du vichy, et là aussi les mûrs croulaient sous les objets vintage en tous genres.

Attention: Si vous voulez payer par carte bancaire, passez votre tour. Ils n’ont pas de machine, et ne le signalent qu’au moment de payer l’addition.

Cet article prend donc fin sur ce bouchon. Mais je reviens rapidement vers vous avec un article sans fausse note cette fois-ci! On va parler des salons de thé que j’ai testés sur Lyon. Et je vous assure que les desserts sont aussi beaux que bons 🙂 On pourra dire adieu aux tables vichy et bonjour salles cocooning et plus raffinées.

Et si vous avez raté mon programme de visite du Vieux Lyon c’est par ici:

Lienhttp://laurie-ginale.com/visite-lyon-presquile/

 

 

 

 

Commentaires

Laisser un commentaire