Balade du dimanche à Sète

« Le bleu de la mer est sans limite » – Santoka. Avec le beau ciel bleu que l’on a eu ce dimanche, c’est cet horizon infini et le doux son de l’eau que j’ai été chercher dans la ville maritime de Sète, le temps d’une journée. De quoi prendre goût à l’arrivée de la saison estivale, et rentrer avec de brûlants coûts de soleil par la même occasion… Exposition au soleil + oubli de la crème solaire = Marques rouges disgracieuses qui vous font regretter d’être tête en l’air!

crayfish

Sète

Quai Louis Pasteur – Sète

Ce détail mis à part, j’ai apprécié la ville de Sète qui offre une diversité que l’on ne retrouve pas vraiment dans les autres villes de bord de mer aux alentours de Montpellier. S’allonger dans le sable fin des grandes plages, c’est agréable, mais j’ai tout autant apprécié aller tremper mes pieds dans les petites criques en contre-bas de la corniche, plus sauvages, et rejoindre le centre ville pour passer le reste de l’après-midi à flâner le long des quais.

Sète

Plage de Sète

Avant de prendre le soleil, on s’est rendues aux Halles de Sète pour compléter notre pique-nique avec des produits locaux. Impossible de circuler parmi les étals sans voir à la vente les fameuses « tielles« , cette tourte ronde garnie aux poulpes et à la sauce tomate pimentée. On s’est donc laissée tenter par celle de « la Boutique Dassé« , ainsi que par un chausson aux moules. Avec les cannelés au roquefort et aux pruneaux que j’avais faits, des chips et un petit rosé, nos achats pour le pique-nique étaient terminés!

Notre passage dans les halles, en revanche s’est poursuivi. J’adore depuis toujours l’ambiance des marchés, si vivants. Et à Sète, il faut que l’on retrouve vraiment cet esprit. Si l’on avait pas prévu de manger à la plage, je me serais certainement laissée tentée par la dégustation d’huîtres ou un plateau de fruits de mer qui sont proposés, et se fondent parmi les charcuteries, fromageries, poissonneries et autres petits commerces.

Sète

Corniche – Sète

Au lieu de ça, on a fini par prendre la route de la plage. Et pour le coup, on se l’est mérité notre pique-nique. Il faut dire que finalement les calories que l’on allait ingurgiter un peu plus tard allaient juste nous permettre de rééquilibrer celles que l’on était en train de perdre en marchant sous le soleil (ben oui, faute de perdre du poids autant le maintenir ^^).

Sète

Corniche – Sète

En réalité, on s’en fichait pas mal des calories à ce moment-là. Tout ce qui nous importait, c’était de profiter de cette journée, et le paysage que l’on avait depuis la corniche était des plus plaisants. Le chemin qui longe la mer est bordé de fleurs sauvages qui viennent apporter de jolies couleurs à la côte rocheuse.

Sète

Corniche – Sète

On peut alors descendre cette roche pour gagner des petites criques où la mer se décline en un dégradé de bleus. Si le sable se retrouve mélangé à des petits cailloux à la différence des grandes plages, ces criques ont un côté plus intimiste et sauvage, et sont également plus abritées du vent. Bref, elles ont ma préférence ^^

Sète

Corniche – Sète

Sète

Corniche – Sète

« Yo ho yo ho, nous sommes les pirates les forbants!
Nous sommes des canailles, de maudit pirates
Trinquons mes jolies Yo ho! »

Sète

Corniche – Sète

Sète

Port – Sète

Après avoir trempé les pieds dans la mer encore bien froide, on a regagné le port de Sète. Si on est à la méditerranée, on a pas encore droit à l’étalage de richesse de la Côte d’Azur où les ports sont une vitrine des plus beaux yachts. Il n’en est pas moins agréable de s’y balader et de s’imaginer voguer sur l’eau à bord d’un de ces voiliers aux coques colorées.

Sète

Port – Sète

Sète

Port – Sète

Sète

Aqui Sian Ben – Sète

Avant de rejoindre le centre ville, on s’est enfoncées dans les banquettes et les coussins éparpillés de la bodega « Aqui Sian Ben », 5 Quai Maximin Licciardi. Ici c’est ambiance décontractée, attablées à des tonneaux. Le sud comme on l’aime, avec un terrain de pétanque à l’intérieur de ce hangar à pêcheur (si, si).

Sète

                                    Aqui Sian Ben – Sète                                                                 Gelateria Francesca

Mais ce n’était là que notre pause « rafraîchissements », parce qu’on avait bien l’intention de déguster notre première glace de l’année ce jour-là. Et quitte à faire les choses bien, il fallait qu’elle soit artisanale, sinon rien! Notre choix c’est porté sur le glacier « Gelateria Francesca », 5 quai de la résistance. Parmi le large choix de parfums, on a forcément opté pour les plus « light » (hum) : un cornet de glace avec une première boule aux Kinder bueno et la seconde aux Snikers, le tout pour 3,50€.

Sète

Quai Maréchal de Lattre de Tassigny – Sète

Direction les quais pour s’asseoir le long du Canal Royal et savourer ce petit moment de bonheur! Oui un peu de soleil, la mer, et une glace, ça a de quoi revigorer 🙂 Pour digérer, on a terminé par un petit tour dans les rues du centre ville de Sète, puis le long des quais.

Sète

Quai Louis Pasteur – Sète

Je vous laisse avec une (très) courte vidéo d’un drapeau de pirate accroché au vélo d’un enfant et qui s’agitait au gré du vent. Le petit chanceux! À défaut de pouvoir hisser ce pavillon à un bateau, j’aurais bien customisé mon vélo ainsi 🙂

Aller, « en avant, toutes voiles dehors! » Moi, je lève l’ancre

ancre

Commentaires

    1. Auteur
      de l’article

Laisser un commentaire